Fédération Française de Cardiologie : Les maladies cardiovasculaires

La pub du 24 octobre 2012 est un film publicitaire pour la Fédération Française de Cardiologie (FFC). La FFC est une association luttant contre les accidents cardiaques. Plus de 50000 personnes meurent chaque année de maladies cardiaques. Le but de la campagne est multiple. Son but premier est de sensibiliser les personnes sur les maladies cardiovasculaires et de les pousser à aller voir un cardiologue. L’intérêt est également de faire connaitre l’association et donc de recruter de nouveaux donateurs. Le nom de la campagne : « Les maladies cardiovasculaires, c’est partout, tout le temps ». La vidéo est bien réalisée et on ne retrouve pas de gore. Pas besoin de choquer pour transmettre un message. La vidéo sera diffusé plus de 430 fois sur France Télévisions, Arte, TMC, BFM TV, …

La FFC propose également un petit questionnaire rapide pour savoir si l’on est susceptible d’avoir des problèmes cardiaques. Pour le remplir, c’est ici.

Agence de communication : Limite, France
Maison de production : Gang Films, France

More from Thomas Kanze
Betclic Poker : Brelan de trois vs paire de rois
La pub du 10 avril 2010 est une affiche pour le célèbre...
Read More
Join the Conversation

4 Comments

  1. says: Leo

    Intéressant, ce problème peut toucher tout le monde et n’importe quand, il faut faire attention. Mais je me demande bien pourquoi lors du début de la pub, nous voyons uniquement des boissons maghrébines genre selecto et pas une seule bouteille de coca cola ou autre boissons américaines qui domine le marché? Peut être que les Américains ont le bon sucre et les autres les mauvais sucres… A méditer

  2. La sensibilisation aux risques cardio-vasculaires est en effet très importante mais j’ajouterais que mis à part l’acte de consultation chez le cardiologue, il est également nécessaire de sensibiliser à l’importance pour les organismes de disposer d’un matériel médical de qualité. Combien de vies auraient pu être sauvées si certaines organisations avaient simplement pris le temps de s’équiper de défibrillateurs ?
    D’ailleurs, j’avais lu quelque part que dans certaines conditions, un entrepreneur pouvait être jugé responsable d’un décès suite à un malaise cardiaque (si il n’a pas équipé son entreprise tout en sachant que le centre de soin le plus proche était éloigné, ou si son organisation possède de nombreuses personnes âgées). Je ne sais pas si cela est vrai, mais ça me paraîtrait normal.

Leave a comment
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *