Unicef : Un enfant heureux ?

La pub du 11 août 2012 est une affiche pour l’ONG Unicef. Le thème de cette campagne est la maltraitance des enfants. Plutôt que de montrer des images ayant pour but de choquer et de culpabiliser les personnes maltraitant des enfants, l’association montre l’effet que ce comportement peut avoir. Les dommages causés par cette violence sont à vie. Et pour le montrer, les visuels nous montrent un gilet et une chaussette. A l’extérieur on voit un enfant souriant, on ne se doute de rien, mais quand on s’intéresse à ce qu’il se passe à l’intérieur, l’histoire n’est plus la même …

Pub Unicef : giletPub Unicef : chaussette

Agence de communication : Cheil Worldwide, Corée du Sud
Directeur de la création : Yehoon Lee
Directeurs artistiques : Jinhyung Kim, Hyesun Seo, Sangwook Kee

Tags from the story
, ,
More from Thomas Kanze
Volkswagen : La bonne pièce ?
La pub du 15 mai 2013 est une affiche pour Volkswagen. La...
Read More
Join the Conversation

20 Comments

  1. Bonjour,

    elle est vraiment magnifique cette publicité, et elle est très bien pensée.

    Mais tout comme le montre cette affiche il est très dur de savoir lorsque un enfant souffre.

    Marie.

  2. Merci de nous faire découvrir de belles pubs. Elle me réconcilie avec le monde de la publicité. Car à force d’en voir partout et surtout de mauvaise qualité et bien je sature. Mais là, bravo elle est simple et d’une efficacité implacable.

  3. Les enfants ont cette force dramatique de souvent tout garder pour eux, cette publicité aura j’espère vocation à faire que les adultes essaient de mieux les comprendre. C’est touchant en tout cas.

  4. Voilà une manière de faire passer un message qui fait mouche, en plus ce n’est pas n’importe lequel de message vu qu’il touche les enfants. Bravo à cette agence coréenne, ils ont fait du très bon boulot ici!

  5. C’est vraiment une pub réussie je trouve car tous les enfants ne montrent pas leur mal être. Ici, on voit bien qu’il faut se méfier des apparences et prendre le temps de les écouter pour en savoir plus.

Leave a comment
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *